Test du casque Gaming Thrustmaster Y-300CPX Ghost Recon Wildlands Edition

Thrustmaster Y-300CPX Ghost Recon Wildlands Edition - Casque Gaming Universel (PC, PS4...)

Voir ou acheter ce produit sur Amazon


Excellent casque mais arceau limité

Ce casque Y-300CPX Ghost Recon Wildlands Edition de Thrustmaster, constructeur réputé pour ses volants de course de qualité, est destiné avant tout aux consoles de jeu modernes (Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3) auxquelles on peut le raccorder via son connecteur USB.
A l’aide de sa fiche jack 3,5" universelle et de son adaptateur RCA fourni, le casque peut également s’utiliser sur la majorité des autres consoles comme la Wii U, la Wii, la 3DS ou la Sony Vita.
Un adaptateur 3,5" droit / 3,5" coudé facilite la connexion à la manette Xbox One.
On peut aussi le brancher sur n’importe quel périphérique audio comme une chaîne hifi, un lecteur mp3, une tablette ou un smartphone.

Unboxing et Prise en main

En sortant le casque de sa boite cartonnée, on est agréablement surpris pour sa forme élégante, son design plaisant orienté gaming à l'effigie du jeu Ghost Recon Wildlands. Des motifs de têtes de mort sont dessinés sur les housses d’oreilles.

Le Thrustmaster Y-300CPX est livré avec un adaptateur 3,5" droit / coudé décrit plus haut, un microphone détachable et un long câble filaire servant de rallonge. Intégrée à ce câble, on y trouve une télécommande épaisse et solide. En tenant compte du câble du casque lui-même, on arrive à une longueur record de plus de 5 mètres. C’est parfait si on aime jouer devant sa TV allongé sur le canapé, surtout si ce dernier est très éloigné.

Les oreillettes s’ajustent latéralement, ce qui est plaisant et améliore le confort. En revanche, énorme déception au niveau de l’arceau réglable puisque le système qui règle la hauteur est trop limité, celui-ci laisse peu de manœuvre et serre la tête. Pour les personnes ayant un tour de tête surdimensionné, oubliez immédiatement ce casque.

La télécommande greffée au long câble propose principalement une réglette pour contrôler le volume sonore du casque (emplacement nommé "Chat") celui du micro ("Mic Gain"), du niveau de jeu ("Game"), des basses ("Basse") et enfin des interrupteurs pour activer la voix et le microphone.

Sous Windows 10, il n'y a rien à installer : il suffit de brancher la prise USB du casque pour qu'il soit immédiatement pris en charge par le système (reconnu comme USB Audio Générique).
Sur ma console PS3, il faut raccorder le connecteur USB à l'une des entrées USB et brancher l'adaptateur RCA (2x male) à celui de la console de jeu (2x RCA femelle).

Et le son ?

Le principal critère à prendre en compte dans l'achat d'un casque audio est sa qualité sonore. Globalement, le son de ce Thrustmaster est plutôt bon surtout pour un casque à moins de 60 €. L'équilibre des fréquences est respecté et bien dosé que ce soit au niveau des aigus, des médiums ou des basses.

Le contrôle des basses est un bon point, mais je trouve que la différence entre le niveau minimum et maximum n'est pas flagrante. J'aurais préféré une amplitude plus grande au point d'entendre une légère distorsion dans les fréquences graves. Pour les personnes qui aiment des basses omniprésentes et chaleureuses et ne jurent que par des casques de type "Hi-Fi", elles devront obligatoirement utiliser un équaliseur logiciel ou intégré au matériel (ex : un lecteur MP3) car Thrustmaster a été plutôt radin sur l'amplitude possible par la molette des basses.

Le microphone est de qualité et transmet un son limpide et réaliste : mes correspondants m'entendent bien.

Concernant l'isolation, là c'est une excellente surprise. Les épais coussinets sont d'une conception supérieure et procurent un confort indéniable. On est presque totalement coupé du monde extérieur et c'est un bon point pour la concentration lors d'une longue partie de jeu en ligne, surtout dans un FPS. En 15 ans, j'ai rarement vu des housses isolantes aussi efficaces. Toutefois, gare aux excès incontrôlés occasionnés par l'émotion du moment pendant une partie, comme crier en pleine nuit sans s'en rendre compte, en oubliant que les voisins (même les plus idiots) dorment.

Mon avis

D'une excellente qualité, surtout à ce prix abordable, ce casque gaming Thrustmaster Y-300CPX édition Wildlands propose une finition quasi-parfaite, une excellente qualité sonore, mais perd des points à cause de son arceau trop petit et du manque de basse au réglage maximum.

Si vous êtes un joueur ou un fan de cinéma exigeant, vous pouvez opter pour le modèle supérieur, le Thrustmaster Y-350P qui propose une expérience auditive Surround 7.1.

Je recommande

  • Très long câble > 5 mètres
  • Isolation excellente
  • Design agréable et axé gaming
  • Les adaptateurs fournis
  • La qualité sonore et du micro
  • La télécommande de qualité

A améliorer

  • Arceau réglable trop court
  • Basses pas assez prononcées au niveau maximum

Ma note

8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *