web analytics

Mon avis sur Le Fils du Mask de Jamie Kennedy : un gros navet

Le fils du Mask (DVD)

Voir ou acheter ce produit sur Amazon


>Un des plus gros nanard du cinéma

Le fils du MaskMon avis sur le film "Le Fils du Mask" de Jamie Kennedy

Souvenez-vous. En 1994 sortait "The Mask", énorme succès commercial avec au casting un Jim Carrey au top de sa forme aux côtés de la sublime blonde Cameron Diaz, pour qui c'était son première rôle au cinéma. L'histoire racontait les aventures surnaturelles d'un employé bancaire passionné de Tex Avery qui allait se transformer grâce à un masque magique. Ce masque allait rapidement attirer l'attention de méchants mafieux. Aucune raison de ne pas profiter du succès commercial de ce film pour en faire une suite, même si aucun des acteurs n'est partant ou disponible pour reprendre son rôle.

C'est ainsi que nait "Le Fils du Mask", un épisode 2 sans vraiment être une suite. Il est très fréquents de voir des suites qui n'arrivent pas à la hauteur du premier film (exemples : Ghostbusters 2, Gremlins 2, les Police Academy, Robocop 2, les Matrix, Evan Tout-Puissant, etc..). Ici non seulement le film n'arrive pas à la cheville du formidable The Mask, mais l'équipe technique et les nouveaux acteurs ont réussi à en faire un des plus gros navets du cinéma.

L'histoire de "Le fils du Mask" : Tim Avery, un dessinateur phobique à l'idée d'être père, se voit contraint d'élever un bébé. Pour mener à bien cette tache, il va s'aider du masque de Loki. Malheureusement le masque tombe entre les mains du bébé. Et oui vous ne rêvez pas, on a ici le degré zéro scénaristique que je résumerais par "un bébé fait des prouesses et des grimaces grâce à un masque maléfique".

Mais ce film a bien une particularité positive ? Malheureusement il n'a aucune qualité. Tous les acteurs sont des secondes rôles insignifiants. Les grimaces sont nazes, l'humour et le scénario sont pitoyables, sans parler des effets spéciaux à faire marrer les concepteurs de King Kong de 1933. On regrette le jeu bipolaire de de Jim Carrey et le joli minois de Cameron Diaz.
On note que le titre français du film aurait pu sortir tout droit du brain de Jean Claude Vandamme puisque "Le Fils du Mask" mélange le français et l'anglais, alors que le titre du film original était "The Mask" ou "Le Masque" au Québec.

Ce film plaira sans doute à des enfants de 3 ans ou à une bande de potes sous acide ou ayant abusé de champignons hallucinogènes. Le film ne se résume qu'à une avalanche de grimaces et de gags maladroits : du Vidéo-Gag projeté sur grand écran.


Même la bande-annonce est pourrie

Je recommande

  • Trop cher même pour un cadeau empoisonné

A améliorer

  • Absolument tout
  • Dois-je dresser toute la liste ?

Ma note

1/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.